Chenilles processionnaires : tout ce qu’il faut savoir sur ces insectes !

Lors des saisons estivales, les chenilles processionnaires s’accroissent en campagne et plus principalement dans les arbres des forêts et des pins. Ces insectes peuvent être un réel danger pour l’homme en raison de leur piqure et de leurs poiles. Par la même occasion, ils contribuent à l’affaiblissement des arbres. On retrouve le plus souvent les chenilles processionnaires dans les zones qui disposent de plusieurs pins. Vous souhaitez en savoir plus sur le sujet ? Vous êtes au bon endroit. Justement, via cet article, découvrons ensemble ce qu’est la chenille processionnaire, leurs risques sur les êtres vivants et quelques astuces pratiques pour les éviter.

Qu’est-ce qu’une chenille processionnaire ?

La chenille processionnaire est une espèce de lépidoptère. Une fois que cette dernière devient adulte, elle peut se transformer en papillon. Concernant sa larve, elle se présente le plus souvent sous forme de chenille. Tachetée de rouge avec un ventre vert, la longueur de la larve peut atteindre jusqu’à 40 millimètres environ. La principale caractéristique de la chenille processionnaire concerne ses poiles de soies qui sont à la fois allergisantes et urticantes pour les êtres vivants. La chenille processionnaire existe en deux types, dont la chenille processionnaire du chêne et la chenille processionnaire du pin. En cas d’invasion, la meilleure solution est certainement de faire appel à un professionnel comme https://sos-chenilles-processionnaires.com/.

Dans le meme genre : Quelles sont les différentes fonctionnalités d'un porte-manteau mural ?

Les risques sur les êtres vivants

Le principal danger concernant les chenilles processionnaires s’agit de leurs micropoils. Lorsque ces insectes se sentent en danger, leurs poils imbibés de toxines sont projetés en l’air. Une fois en contact avec la peau, ces derniers peuvent causer des boutons qui ne disparaitront que d’ici une semaine. Pour les personnes avec des antécédents allergiques, leur piqure peut même causer un choc anaphylactique. Par la même occasion, respirer ces poils urticants peut engendrer des conséquences néfastes sur la santé respiratoire et/ou oculaire des victimes. Si ce dernier entre en contact avec vos yeux, vous devez le plus vite possible essayer de l’extraire. Ce simple geste pourrait bien vous éviter des nodules dans l’iris, d’une cataracte et même d’un glaucome. 

Astuces pratiques pour les éviter

La volatilité des poils de la chenille processionnaire ne facilite pas vraiment les choses. Comme ils se propagent rapidement, il est important de trouver des moyens efficaces pour les éviter. Pour ce faire, voici donc quelques astuces tout aussi efficaces les uns des autres :

Sujet a lire : Quel est le fonctionnement des plaques à induction ?

  • L’installation de pièges pour pouvoir intercepter les chenilles processionnaires.
  • La pulvérisation par des produits spécifiques tels que le biotoxines pour l’éradication des larves.
  • La mise en place de nichoirs à mésanges dans les zones susceptibles de contenir des chenilles processionnaires.
  • La limitation des balades et des va-et-vient dans les endroits connus infestés.
  • Le port de vêtements appropriés, c’est-à-dire qui peuvent entièrement vous couvrir lors des voyages à la campagne ou les visites en forêts.
  • Le lavage irréprochable de vos légumes et fruits avant chaque consommation.