Un livre n'est pas écrit
une fois pour toutes :
quand il est un
vraiment grand livre,
l'histoire des hommes y vient
ajouter sa passion propre.

Louis Aragon,
Littératures soviétiques, 1955.



http://www.wikio.fr
chèvre

Roseau

ou Le Parti d'en livre

Lecteurs



Les lecteurs décident des vies d'un livre ou, du moins, de celles du texte qu'il contient.

Dès qu'un écrit est livré à des lecteurs, il échappe à ses auteurs* ; il se dilate ou s'atrophie, s'épanouit ou se caricature, s'oublie parfois ou – par quelques facéties de la vie – sort de la pénombre... transfiguré.

Il en va de même pour le livre – lui-même – qui sera, tour à tour, rangé précieusement dans une bibliothèque et consulté avec quelque cérémonie, manipulé fébrilement au chevet d'un lit ou au sortir d'une poche profonde, passé de mains en mains sans destination particulière.

Nous nous entretiendrons, ici, avec des lecteurs : de leurs goûts, des apprentissages, du sort qu'ils réservent aux bouquins passant entre leurs mains.

* rares sont les textes publiés qui ne soient l'œuvre de plusieurs auteurs, si nous tenons compte du placement judicieux d'une virgule ou de la rondeur d'un caractère.



Roseau, mis à jour le 20-11-2007

réagir ?

    >
édité par Christian Domec Licence Creative Commons édité par Christian Domec
*